referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Lukáš
Pondelok, 18. októbra 2021
Baron de Montesquieu
Dátum pridania: 18.01.2006 Oznámkuj: 12345
Autor referátu: malin
 
Jazyk: Francúzština Počet slov: 2 752
Referát vhodný pre: Vysoká škola Počet A4: 9.6
Priemerná známka: 2.98 Rýchle čítanie: 16m 0s
Pomalé čítanie: 24m 0s
 
Charles-Louis de Secondat, Baron de Montesquieu (1689-1775)

Vie:

Il est issu d'une grand famille de parlamentaires bordelais. Jusqu'à onze ans, il est élevé au village et au château de La Brède. Il avait vu naître le 8 janvier 16S9. Après des études de droit à Bordeaux, c'est à Paris qu'il découvre avec une curiosité passionée les cercles de lettres, de savants et de voyageurs.

Pour autant, il ne néglige pas la tradition aristocratique et garde son attachement à sa province. A la mort de son père, il entre ta possession de son héritage: le château de La Bréde et ses riches vignobles. En 1716, son oncle lui lègue sa fortune et sa charge de président au parlement de Bordeaux. Toute sa vie, Montesquieu restera fidèle à ses devoirs de magistrat et ses tâches de propriétaire terrien.

Mais son intérêt pour la vie de l'esprit l`emport: membre de l'académie de sciences de Bordeaux, il rédige de nombreaux. traités sur la politique et l'histoire, sur l'économie, sur les sciences. Déjà s'y exprime son indépendance d'esprit, certaines idées sur la religion inquiètent par leur nouveauté.

Rien ne semblait disposer cet aristocrat bordelais, homme de tradition, à venir bouleverser l'histoire des idées. Et pourtant, avec les Lettres persanes, avec De l'esprit de lois, Montesquieu fit entendre les séduction d'un esprit et d'un langage nouveaux, et rendit son siècle "philosophe".

Gentilhomme vigneron enracine dans son terroir bordelais, Montesquieu, paradoxalement, a passé un grand partie de sa vie à fréquenter les salons parisiens. Plus surprenant encore est l'intérêt qu'il portait au voyages et le temp Qu'il leur consacra. Cette contradiction, à l'image d'un personnalité complexe, traduit un ouverture d'esprit et une faculté d'adaptation peu communes. "Quand j'ai voyagé dans les pays étrangers, je m'y suis attaché comme au mien propre", disait Montesquieu. De 1728 à 1731, il fait le tour des pays d'Europe: Hongrie, Italie. Hollande, Angleterre où il séjourne un an et demi. Partout il interroge, observe, compare les usages et les systèmes politiques. Avec curiosité, avec lucidité, il préparait par expérience vécue les réflexions et les travaux que les sources livresque enrichissaient aussi constamment

OEUVRE:

1721 Lettres persanes, roman épistolaire.
1725 Le temple de Gnide, conte libertin
1734 Considération sur tes causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, essai
1748 De l'esprit de lois, essai
1750 Défense de L'esprit de lois, essai
1755 Goût, article donné à l`Encyclopédie (public après sa mort)

LETTRES PERSANES 1721

Sans doute ces réflexions, cette curiosité de savant et de moraliste préparaillent-elles en profondeur la première oeuvre important de Montesquieu, les Lettres persanes. Pourtant ce roman totalement inattendu fit l'effet d'une révélation par son audance et son esprit Il avait été publié à Amsterdam et Montesquieu, par prudence, se regardait bien d'avouer qu'il en était l'auteur. Il s'amusait (mais peut-être s'inquiétait-il) du contraste qui ne manquerait pas d'apparaître entre la grave magistrat qu'il était officiellement et le conteur irrévérencieux que révélaient les Lettres.

Au reste, l'anonymat des Lettres persanes ne trompa personne. Les audaces du roman compromirent même provisoirement l'élection de Montesquieu à l'Académie francaise. Mais le succès ouvrit à l'auteur les salons parisiens ; chez la marquise de Lamber, on débattait des questions de morale, ou parlait du bonheur, au club du l'Entresol, étaient agités les sujets politiques et religieux. Ces cercles mondains, où se formait l'esprit des Lumières, recervaient de Montesquieu autant qu`ils lui apportaient.

Poussés par "l'envie de savoir", deux Persans, Usbek et Rica, quittent Ispahan "pour aller chercher labourieusement la sagesse". A Paris, ils font l'expérience du coutumes et du mode de vie français et s'étonnent de traditions politiques et religieuses différentes de leurs. Pendant les huit années de leur séjour, ils transmettent à leurs amis persans les réflexions que leur inspirait les moeurs occidentales. Il reçoivent en retour les nouvelles d'Orient: durant l`absence d'Usbek, les femmes du serail se sont revoltées. Roxane, la favorite, se suicide.
Telle est l'intrigue des Lettres persanes, L'auteur, anonyme, se dormait pour le simple traducteur de cette correspondance a prétendait tenir d`authentique Persans.

En imaginant la confrontation entre le monde orienta] et la monde occidental il travers le regard de deux voyageurs. Montesquieu donnait un thème philosophique de la relativité une forme romanesque qui conduit ces lecteurs : "Rien n`a plus davantage, dans les Lettres persanes, que d`y trouver, sans y penser, une espèce du roman.'' Les Lettres persanes réunissaient en effet toutes les facettes du roman pour former une oeuvre complexe dont les intérêts s'entrecroisent adroitement
 
   1  |  2  |  3    ďalej ďalej
 
Copyright © 1999-2019 News and Media Holding, a.s.
Všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.