referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Alojza
Sobota, 23. októbra 2021
La lexicologie francaise II.
Dátum pridania: 26.01.2006 Oznámkuj: 12345
Autor referátu: bahrom
 
Jazyk: Francúzština Počet slov: 3 446
Referát vhodný pre: Vysoká škola Počet A4: 12.4
Priemerná známka: 2.97 Rýchle čítanie: 20m 40s
Pomalé čítanie: 31m 0s
 
2)dérivation modificative- le changement de forme n´entraine qu´une légère modification du sens de mot de base. Ce type de dérivation est réalisé dans le cadre de la même cathégorie grammaticale. Il s´agit surtout des diminutifs nominaux, soit substantivaux soit adjectivaux /jardin – jardinent=záhradka/ ou ce sont les verbes expressifs /travailler – travailloter/
Le caractère modificatif de la dérivation est souligné par le fait que l´emploi du mot dérivé au lieu de mot de base n´a pour conséquence qu´une modification et non pas de mutation du sens /Elle a mis un robe/robette noire très simple/
3)dérivation mutative – le changement de forme entraine une mutation complète du sens du mot de base. En général les dérivations mutatives causent le changement de l´espèce du mot /chercher- chercheur, pierre-pierreux/ Les formes résultantes de la dérivation mutative ne sont pas remplaçables /Mon ami a acheté des cerises. Mon ami a acheté des cerisiers/

Le système de formation des nouveaux mots est différent dans divers langues. Ce système s´appelle la structure dérivationnelle. Par example dans le cadre de la formation des verbes, on trouve en slovaque la dérivation déverbative et préfixale, en français c´est la dérivation dénominative (à partir d´un mot) soit suffixale ou parasyntétique (suffixe+préfixe= embarquer ou chambre= chambrer, aveugle= aveugler)
Dans le cadre de la formation de noms, le français forme ces noms par la dérivation déverbative soit la dérivation suffixale, successive ou parasynthétique /passer/

2. Procédés syntactiques (composition et la conversion)
La composition est moins productives que la dérivation, c´est surtout la dénominalisation des divers objets /tire-bouchon/
La composition est une juxtaposition ou jonction des plusieurs éléments ou des mots déjà existants dans la langue, c´est la lexicalisation des groupements syntaxiques.
Il existe aussi la composition des élements (emprunts) aux langues classiques (grecque, latin- centimètre). La composition grecque-latine aide à comprendre le mot composé. Dans tous les composés, les mêmes éléments ont le même sens. Ce sens est précis et unique /antropo= homme/. Un même élement peut être employé comme l´élément initial ou finale d´un mot composé /anthropologie, filanthrope/ En comparaison, des suffixes et préfixes grecques et latins peuvent avoir plusieurs significations /ré/ Ces suffixes et préfixes ont un lieu fixe, le suffixe ne peut pas être pris pour un préfixe.

A)composition propre (proprement dite)
C´est un seul procédé morphosyntaxique, ce n´est pas une simple lexicalisation des mots parce qu´il y a des changements des mots groupements syntaxiques.

I.formation des substantifs- plusieurs modèles
a)substantif + verbe = cette composition est très productive. Le verbe dans ce composé est à l´impératif, le substantif joue un rôle de complément d´objet.
b)substantif + substantif= jonction non prépositionnelle des deux substantifs utilisé pour former les termes techniques /avioncargo, wagoncisterne/
c)substantif + adverbe préposé ou postposé /avant-bras, arrière-pensée, après-guerre/
d)substantif + préposition /sousmarin, surproduction, sans travail, sans abri/ Ces substantifs sont formés par l´élipse (un mot est enlévé) /un homme sans travail- sans travail/

II.formation des adjectives composés
Les mots anciens proviennent de la jonction de deux adjectifs /aigre-doux, sourd-muet/ ou c´est la composition des adjectifs adverbialisés + participe présent ou passé /nouveau-né, clair-voyant/ Mais cette composition n´est pas productive aujourd´hui. Le procédé productif est la formation savante- formation des termes techniques. Ils sont composés de deux adjectifs dont le premier se termine en „o“ /francoslovaque, socioculturel, economicopolitique, radical-socialiste/
III.formation des verbes
Ce sont les mots d´une formation ancienne, soit ce composent d´un substantif + verbe /maintenir/ ou il s´agit de la composition de deux verbes /culbuter/

B)composition impropre
Ce type de composition présente le procédé syntaxique, elle réside dans la simple lexicalisation des groupements syntaxiques, respectant toutes les règles des rapports syntaaxiques entre deux unités lexicales.
Ces composés sont renconvertibles en groupement syntaxiques libre suivant le sens de l´énoncé. /Marie est en train de modéler des pommes de terre cuite/ Dans le cas de la formation des substantifs, la composition impropre est représentée par deux modèles mais d´une productivité inégale
a)la jonction propositionnelle des deux substantifs- composition assez productive /eau-de-vie, chef-d´oeuvre/
b)la jonction d´un adjectif préposé ou postposé et d´un substantif- vieille façon de former les composés /bonhomme, belle-fille, amour-propre/ Aujourd´hui les formations nouvelles tirés de ce groupe sont plutôt rare /court-circuit/
La composition impropre était jadis un moyen très productif de former les adjectifs. Il y a des nombreaux mots tirés de la jonction d´un adverbe souvent présenté par mal ou bien et d´un adjectif /bienheureux, bienveillant, maussade/
Ce type de composition n´est presque pas productive à nos jours.

IV.La composition des adverbes
a)jonction de deux adverbes /ci-dessous, là-dessous/
b)jonction d´un adjectif et d´un substantif /longtemps, autrefois/
c)jonction prépositionnelle de deux substantifs /vis-à-vis, tête-à-tête/

V.la composition des verbes
La composition assez vivante, surtout en ce qui concerne des verbes „mettre + substantifs ou adjectifs au moyen de préposition /mettre en colère, mettre en doute, mettre à sec, mettre en musique/ Si on a les mots composés, on ne doit pas insérer dans ce mot composé un complèment, soit adjectif soit quelque chose d´autre /pommes bons de terre/

4.Procédés sémantiques
Il s´agit de la dénomination des divers aspect de la réalité objective par métaphore ou par metonymie.
Métaphore est un procédé par lequel on transporte le sens propre d´un mot à un autre mot à la base d´une comparaison sous-entendue. Il s´agit soit de la comparaison de forme, de fonction, d´emplacement /la chemise= košeľa, obal na knihy, le pied= noha, úpätie/
Metonymie est un procédé de désignation d´un objet par l´une de ses parties en remplacement d´un mot par un autre auquel il est habituellement associé /les fers/
L´emploi de ces procédés
Métaphore est utilisé pour la dénomination des divers objets /papillon= leták, motýľ, bouton= tlačidlo, gombík/ ou pour la dénomination des parties des objets /queue, bec/
Metonymie est utilisé pour nommer certains produits, des choses résultants d´une action ou désigne des objets qui sont de la relation de contignuité /glace, carton/
Il s´agit de la dénomination des nombreux mots associés, de la dénomination des noms verbaux ou des mots d´action /circulation- des nouvelles= kolovanie správ, du sang= krvný obeh, aérienne= letecká doprava/
La polysémie des mots en français est plus importante qu´en slovaque, Il faut regarder le contexte qui donne le sens au nom /bras- d´une manivelle= rukoväť, d´un fauteuil, de mer, d´un fleuve/

L´autre groupe des mots exprime plutôt le résultat d´une action, dans ce cas les terminaisons sont –ka, -ba /splátka, tvorba/ ou suffixe zéro. En français les substantifs expriment soit l´action dans son déroulement soit le résultat d´une action, mais ces substantifs peuvent exprimer ces sens en même temps et c´est grace aux procédés sémantiques notamment la metonymie /le passage exprime l´action et déroulement d´action, couture exprime le résultat mais aussi l´action/
 
späť späť   1  |   2  |  3  |  4    ďalej ďalej
 
Copyright © 1999-2019 News and Media Holding, a.s.
Všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.