referaty.sk – Všetko čo študent potrebuje
Aurel
Pondelok, 25. októbra 2021
La lexicologie francaise II.
Dátum pridania: 26.01.2006 Oznámkuj: 12345
Autor referátu: bahrom
 
Jazyk: Francúzština Počet slov: 3 446
Referát vhodný pre: Vysoká škola Počet A4: 12.4
Priemerná známka: 2.97 Rýchle čítanie: 20m 40s
Pomalé čítanie: 31m 0s
 
II.LA FORMATION DES NOMS D´AGENTS
Le procédé le plus fréquent est la dérivation suffixale, les suffixes les plus fréquents- « eur, ateur, ier, ien, iste »
Dérivation regressive /géographe/
Conversion résidente à la substantivation des participes présents, passé /enseignant, insurgé/. Il y a certains substantifs qui sont d´abord les adjectifs scientifiques
Formation analytique sur certains mots pivots/la mise coup, homme, chef/
Formation à l´aide des suffixe
« eur » cette formation est typiquement déverbative /conseilleur, déignateur/. Les noms formés de ce façon désignent un homme à travers l´action qu´il exerce habituellement. Ces noms peuvent exprimer aussi l´activité la plus charactéristique de l´homme en question /collectionneur, fumeur/. Les noms de persons exprimant soit l´activité charactéristique soit l´activité charactéristique pour le moment /marcheur/. Ce suffix décrit un trait significatif trahissant le charactère de l´homme /mangeur, corrupteur/. La forme de ces derniers mots d´agent coincide souvent à des formes de l´adjectif /Évitez le railleru.- avoir un esprit ravailleur= posmeškársky duch/ Si l´activité exprimée par le mot d´agent ne représente pas une activité professionnelle mais il a le sens plus général, ce nom peut remplacer le verbe. En slovaque on emploie souvent les verbes assomplis /elle n´est pas aimateur de cefé- Elle n´aime pas le café/. Quelques mots d´agents sont exprimés en slovaque à l´aide des expressions analytiques ou à l´aide des périphrases /orienter- orienteur, accompagner- accompagnateur/
Les suffixes « ier, ien , iste, aire » ces suffixes s´ajoutent aux bases de formation nominale.

« ier » sert à désigner les métiers /vitrier, verrier/ à désigner les occupations classiques /chapeleur, armurier/. On ajoute se suffixe àla base de formation qui désigne.
1.la chose que l´homme produit /vermicellier, parolier= textár/
2.la chose qu´on utilise pour travailler /marbirer, limonadier/
3.la chose dont on est éventuellemnt responsable /casimotier= majiteľ kasína/
4.le lieu de travail /guichetier= úradník za okinekom/
« ien » ces noms d´agents désignent une spécialisaation /théoricien/
« iste » marque plutôt les hommes s´adonnant aux activités exigeants des abilités naturelles /flautiste, physionomiste/. Ce suffixe peut exprimer le métier /bouquinist/ ou la spécialisation /synonymiste/
« aire » est moins fréquent, il sert à désigner premièrement des hommes à travesr leurs divers classifications professionnelles ou sociales /fonctionnaire, universitaire/, il peut exprimer aussi la spécialisation /littéraire/ ou les noms de charactère /faussaire/
« ère » est très rare /fromager, messager/
« on » /vigneron/ et « ot » /cheminot/ sont rare, ces suffixes ne sont plus employés aujourd´hui pour former les autres mots d´agents, ces sont les vieux mots
« ard » /motard= polcajt motorkár, postard= dráhový cyklista/

L´autre moyen de la formation des noms d´agents :
1.dérivation regressive- grace à un base de formation graco-latine /philogi-philologie/ indique qu´on enlève l´élément finale du mot
2.conversion ou la dérivation impropre- il s´agit de la substantivation du participe présent /arabisant= spécialiste pour Arabe/ ou la substantivation du participe passé /insurgé/. Ces procédés sont très rares.
3.composition- les noms d´agent sont formés à l´aide de la composition /porte-parole/
4.formation sémantique consiste du changement de sens de mot /casquebleus/
5.formation analytique exige mot pivot, ces expressions sont formées soit de deux substantives soit d´un substantif accompagné d´adjectif. Le mot pivot le plus fréquent est « agent » /agent de conduite= železničiar, agent policier/, puis le mot « chef » /chef de file, chef de cuisine/chef désigne les fonctions professionneles, puis « homme » employé très rarement/homme de plume/, garçon /garçon de course= poslíček/

III.LA FORMATION DES NOMS DE CARACTERE
Le procédé le plus fréquent est la substantivation des adjectifs et des participes passés. Le participe passé substantivé indique généralement une personne qui a subi certaine action qui donne le caractère à cette personne /accidenté= postihnutý úrazom, initié= zasvätený do niečoho/
La substantivation des adjectifs est moins productive que celle du participae passé. Il s´agit surtout de la substantivation des adjectifs « eux » /audacieux/ ou les adjectifs finissant en « ique » /melancholique/
 
späť späť   2  |  3  |   4   
 
Copyright © 1999-2019 News and Media Holding, a.s.
Všetky práva vyhradené. Publikovanie alebo šírenie obsahu je zakázané bez predchádzajúceho súhlasu.